You are currently viewing Comment Reconnaître la Bardane ARCTIUM LAPPA ?

Comment Reconnaître la Bardane ARCTIUM LAPPA ?

La Bardane (Arctium lappa) n’est pas seulement une plante sauvage que l’on croise lors de promenades en forêt, c’est aussi un trésor de bienfaits et de saveurs à redécouvrir. À travers cet article pour apprendre à reconnaître la Bardane ARCTIUM LAPPA, je vous offre les clés pour identifier cette plante robuste, comment la déterrer soigneusement, les astuces pour la cuisiner savoureusement, et les différentes manières de l’utiliser au quotidien.

Tableau de bord

la bardane ARCTIUM LAPPA

Identité

Son nom Arctium lappa est dérivé du mot grec arktos, signifiant « ours », faisant allusion à l’aspect robuste et un peu négligé de la plante. Lappa provient également du grec lambanô, qui signifie « saisir ».

Ceci représente la capacité de la bardane à s’accrocher aux poils des animaux et aux vêtements afin de se disperser et de se reproduire. Cette adaptation naturelle a inspiré l’invention du Velcro en 1948.

 

Saison

Jan Fév Mar. Avr. Mai Jui. Jui. Aout Sept. Oct. Nov Déc. Partie
x x x feuille
x x x racine
x tiges

 

 

Rentabilité

Est-ce que la plante est rentable : rapport temps de cueillette / quantité de plante ramasser

 

Tableau nutritionnel[1]

 

Facilité pour la reconnaître?

5/5

 

Facilité pour la cuisiner

3/5

 

Nombre de recette connu

Les bienfaits

 

 

 

Comment reconnaître la Bardane ARCTIUM LAPPA?

La bardane ARCTIUM LAPPA

 

Les clefs pour l’identifier :

Grande feuille ovales, bicolore, long pétiole charnu.

Capitules rosés violet à bractées crochues

 

Flora GALICA :

p404 : Involucre>25mm de diamêtre, non aranéeux, bractées internes à apex acuminés , corolles roses pourpres vif , non anguleuse.

 

La bardane appartient à la famille des Astéracées, anciennement connue sous le nom de « Composées ». C’est l’une des familles les plus importantes de plantes à fleurs.

Les Astéracées sont des plantes herbacées présentant des fleurs arrangées en capitules, qui peuvent être des languettes ou des tubes. Ces plantes accumulent souvent des hydrates de carbone sous forme d’inuline, et certaines contiennent du latex.

Leurs racines sont souvent des rhizomes, des tubercules, ou des racines pivotantes, comme c’est le cas pour la bardane.

La famille des Astéracées comprend 1 528 genres et environ 22 750 espèces, réparties en trois sous-familles et de nombreux tribus.

Concernant la bardane, son genre Arctium se trouve dans la sous-famille des Cichorioideae, où les capitules sont homogames avec des fleurs hermaphrodites, et appartient au tribu des Cardueae.

Autres noms : herbe aux teigneux, herbe aux pouilleux.bouillon noir, napolier, glouteron

Émotion :

Que vous évoque cette plante ?

 

Je vois une plante avec une barbe cotonneuse. une barbe pour la forme de la feuille à l’envers et cotonneuse pour la face inférieur de la feuille blanche texture coton.

Habitat :

où vit cette plante ?

habitat bardane ARCTIUM LAPPA

La bardane pousse dans des endroits souvent négligés, tels que les lieux abandonnés, les bords des chemins et les terrains vagues, favorisant les sols riches en azote. On la trouve principalement dans l’hémisphère nord.

Cette plante est bisannuelle. Durant la première année, elle forme une touffe de grandes feuilles qui couvrent le sol, stockant ainsi des réserves dans sa racine pour la floraison de l’année suivante. Lors de la deuxième année, une tige se développe, suivie par des fleurs violettes, et finalement les fruits équipés de crochets qui ont inspiré le Velcro.

Racine :

Comment la plante s’insère dans le sol ?

racine bardane ARCTIUM lappa

La racine de la bardane est pivotante, c’est a dire qu’elle s’enfonce dans le sol en contournant les pierres et les racines, pour cette raison il peut être difficile de la déterrer  . Elle peut atteindre de 50 cm à même 100 cm de profondeur. Elle est charnue. La plante stock ces réserves dans cet organe pour ensuite se développer la deuxième année. Les racines permettent de créer d’excellent plat en hiver sauf la deuxième année puisqu’elles deviennent ligneuse comme du bois.

Elle est noir à l’extérieur et blanche à l’intérieur.

Racine de bardane blanche interieur

Tige :

Quel sa forme, hauteur, section, pilosité, couleur, odeur , goût ?

Tige deuxième année bardane arctium lappa

Au cours de la deuxième année, dès l’arrivée du printemps, la bardane entame son développement et épuise les réserves accumulées dans sa racine. La tige, pouvant mesurer jusqu’à 1m50, est ramifiée, avec de fortes stries. Elle présente également une teinte rougeâtre et est recouverte de poils fins. Une fois que les fruits ont mûris, les graines se forment puis la plante meurent.

tige deuxieme annee bardane arctium LAPPA
Tige de bardane la deuxième année

Feuilles :

disposition, forme, pétiole, contour, texture, couleur, odeur, gout

Feuille de bardane ARCTIUM LAPPA

Les grandes feuilles de la bardane, ovales et velues, présentent une surface blanchâtre et cotonneuse sur la face inférieure. Elles sont en forme de cœur à la base et deviennent obtuses au sommet. Les nervures sont saillantes Le bord est ondulé. La première année les feuilles peuvent atteindre 60 cm . Les feuilles peuvent servir de parapluie si vous n’aviez pas prévue la pluie ! Elles peuvent aussi servir à enrouler son plat si vous faites une cuisson à l’étouffé dans un four polynésien improvisé ( un four dans la terre avec une marmite ou sans ). Autre usage moins valorisant, elle servir de papier toilette, pour cette usage consultez l’article Livre Vivre en pleine Nature François Couplan : Résumé et Avis

 

Nervure bardane ARCTIUM LAPPA

 

Contoour bord ondulé bardane ARCTIUM LAPPA

Les feuilles basales comportent un long pétiole muni d’une rigole et strié sur le contour avec la base coloré de rouge.

 

 

 

petiole Bardane ARCTIUM LAPPA

petiole Bardane ARCTIUM LAPPA

Fleurs :

forme, taille, couleur, odeur, disposition

Les fleurs de la bardane sont violettes, tubulaires et regroupées en capitules globuleux ( ensemble de fleurs sessile, voir le schéma) . Elles sont munies de crochets qui s’accrochent facilement aux vêtements, appelés un apex acuminé. Ces capitules sont entourés d’un involucre de bractées ( la partie verte sur la photo ) , chacune terminée par une pointe crochue ( Appelé en botanique un apex acuminé ). La floraison a lieu entre juillet et septembre. Les crochets ont inspiré Georges MESTRAL pour l’invention du VELCRO L’invention du Velcro

Globuleux fleurs bardane arctium LAPPA

schema botanique fleurs bardane ARCTIUM LAPPA
sch2ma botanique fleur de bardane ARCTIUM LAPPA

.

Fruit :

Fruit Bardane ARCTIUM LAPPA

Il porte le nom de « teigne ». Akène grisâtre, entouré sur le réceptacle de poils jaunâtres raides

Intérieur fruit Bardane ARCTIUM LAPPA

Graine : idem

Graine Bardane ARCTIUM LAPPA

Parties comestibles

Les racines en automne et au printemps.

Les jeunes tiges et pétiole en avril juin. Pour déguster les pétioles, il suffit de les peler, les couper en petit morceau et de les préparer comme les racines.

Les tiges se mangent crue et ressemblent à de l’artichaud. Le goût est très fin. (je n’ai pas encore eu l’occasion d’être au rdv en avril lorsque que les tiges sortent !)

La racine a un gout un peu sucré. Elle se mange cru, cuite à l’eau ou sauté dans de l’huile. Il faut la ramasser avant le développement de la hampe florale à partir de sa deuxième année.

Bienfaits

Dépuratif, Antibiotique, Diurétique, Propriété hypoglycémiantes.

Antivenimeux, Cholagogue, Diaphorétique , Laxative [2]

Quand la plante est jeune ?

Jeune plante bardane ARCTIUM LAPPA

 

Dessous jeune feuille Bardane ARCTIUM LAPPA

Jeune pousse feuille Bardane ARCTIUM LAPPA

Qu’elles sont les confusions possibles  avec  la Bardane ARCTIUM LAPPA

Il y a 4 espèces réunie en France , suisse et Belgique.

Les autres espèces se distinguent grâce à leurs fleurs et à l’aspect des bractées.

Il possible de la confondre avec de la rhubarbe pour les débutants.

 

Il est possible de confondre avec PETASITE HYBRIDUS , la pétasite officinale , P184 [3]. Cette plante pousse dans les milieux humides. Elle possède aussi de large feuille mais elles sont presque rondes, sinuées, dentées et non ondulées sur les bords.

La bardane tomenteuse ARTIUM TOMENTOSUM

Feuille oblongue-cordée, densément aranéeux , bractées extérieur involucre verte, les bractées inférieurs sont rouges, terminées par un mucron droit.

Fleurs tubuleuses pourpres.[4]

La petit bardane ARTIUM MINUS

Comment déterrer la racine de bardane ?

 

 

 

Comment cuisiner la bardane ?

A la maison :

Les racines de bardane sont appréciées pour leur polyvalence en cuisine.

Elles peuvent être consommées crues, cuites à l’eau ou revenues dans l’huile. Vous avez le choix de les râper ou de les couper en rondelles pour ensuite les cuire. Si vous préférez une texture plus fine, passez-les au moulin à légumes pour obtenir une purée.

Astuce pour conserver la couleur blanche de la racine : plongez-les dans de l’eau vinaigrée. Au Japon, elles sont souvent apprêtées avec de la sauce soja ou du saké pour rehausser leur goût.

 

Passons aux tiges.

Lorsqu’elles sont jeunes, elles sont tendres, sucrées et aromatiques. Il suffit de les peler pour les déguster crues ou de les cuire à la vapeur. Leur saveur peut évoquer celle de l’artichaut ou des salsifis.

 

 

Quant aux pétioles, ils peuvent être quelque peu amers. Après les avoir blanchis, vous pouvez les cuisiner à la manière des côtes de bette ou des cardons. Ils se prêtent aussi parfaitement à la préparation de consommés exquis, agrémentés de miso, de gingembre ou de pousses de houblon.

 

 

En ce qui concerne les feuilles, les jeunes pousses peuvent être intégrées à des salades pour ceux qui apprécient une amertume marquée voir très marquée ! L’idéal est de les cueillir lorsqu’elles forment encore une rosette. Elles peuvent être trop amères pour une consommation directe. Néanmoins, certaines cultures savent les apprêter avec art.

Par exemple, au Cameroun, les feuilles de Vernonia amygdalina, cousine de la bardane, sont cuisinées après avoir été bouillies plusieurs fois pour enlever l’amertume. On les prépare ensuite avec une pâte d’arachide, de l’huile de palme rouge, des oignons, de l’ail et des écrevisses.

Si quelqu’un a une astuce pour adoucir les feuilles de bardane, je suis tout ouïe!

Comment préparer une racine pour la cuisiner ?

 

  •  1 émincer avec un couteau
  • 2 servez vous d’une mandoline
  • 3 servez vous d’un robot : capable de mixer, râper des carottes.

Une astuce pour éviter l’oxydation pendant la préparation d’une recette ?

l’astuce consiste à verser dans un saladier, une dose de vinaigre blanc, je dirais 10 cl pour 1 saladier. l’idée c’est d’éviter l’oxydation de votre aliment mais sans avoir l’odeur du vinaigre ni le goût.

Attention

j’ai fait l’essai pour une recette de tarte aux pommes aux orties , voici le lien

avec cette méthode, les quartiers de pommes ont bien gardés leur couleur mais le sucre à disparu. Il s’est dilué dans l’eau du saladier.

Tige de bardane à la croque au sel[5]

 

Les ingrédients

Des tiges de bardanes

1 l d’eau

1 jus de citron

Sel fin

 

 

Préparation

  • Pelez les tiges et coupez-les en tronçons de 10 cm.
  • Plongez les dans l’eau additionné de jus de citron pour éviter l’oxydation.
  • Préparez une assiette de sel fin pour tremper les tiges dedans. Les tiges se mangent comme les radis.

 

 

 

Bardane au cresson et au tofu[6]

 

5 belles racines

1 bloc de tofu

2CS d’huile d’olive

1 saladier de cresson

1 CS de tamari

Préparation

  • Brossez et lavez les racines, puis coupez les en tranche diagonale d’1 cm de largeur.
  • Coupez le tofu en cube, 2 cm de coté

Assemblage

 

  • Faites sauter dans l’huile les éléments dans cet ordre :
  • Les racines
  • Le cresson
  • Le tofu
  • Quand les légumes commencent à accrocher ajoutez de l’eau.
  • Assaisonner avec de la sauce soja.

Le tofu peut être remplacé par du seitan, (gluten de blé) ou du tempeh ( à base de soja)

 

Bardane avec champignons, massette et ail sauvage[7]

 

5 racines

200g de massette

200g de champignon

1 poignée d’ail sauvage

3 CS a soupe d’huile d’olive

½ verre d’eau

1 cs de tamari

Préparation

  • Brossez et lavez les racines, puis coupez les en tranche diagonale d’1 cm de largeur.
  • Couper les massettes en morceaux de 2 cm d’épaisseur
  • Les champignons en tranches fines
  • L’ail coupé finement

Assemblage

 

  • Faites sauter dans l huile les éléments dans cet ordre :
    • La bardane
    • Les massettes
    • L’ai
    • Les champignons

Ajoutez de l’eau si les légumes collent.

Vous pouvez ajouter du tofu, seitan, tempeh.

 

Café de bardane[8]

 

Des racines

Préparation

  • Brossez et lavez les racines, puis émincez en très petit morceau.

Assemblage

 

  • Faites brunir la racine dans une casserole.
  • Laissez sécher et réduire en poudre
  • Verser de l’eau bouillante

 

Salade de gobo[9]

 

2 racines

5 carottes sauvages

Racine de berce ou gingembre frais

Champignons du moment

Huile de sézame

Vinaigre de riz

Sauce soja

Mirin

sucre

 

Préparation

  • Brossez et lavez les racines, puis coupez les en tranche diagonale d’1 cm de largeur.
  • Coupez les carottes en julienne, coupez les fanes très finement
  • Râper la racine de berce
  • Couper très finement les champignons.

Assemblage

 

  • Faites sauter dans l huile la bardane à feu vif. Puis ajoutez de l’eau et couvrez.
  • Après 15 min ajoutez les carottes, la berce, les champignons. Faites sauter 3 min.
  • Ajoutez les fanes de carottes et laisser refroidir.
  • Disposez dans une assiette avec un trait de sauce soja, quelques gouttes d’huile de sésame, et vinaigre de riz.
  • Parsemez de graine de sésames grillés et corriger l’assaissonment.

Nituké de bardane[10]

 

Racine

Préparation

  • Brossez et lavez les racines, puis coupez les en tranche  diagonale d’1 cm de largeur.

Assemblage

 

  • Faites sauter dans de l’huile de sésame puis ajoutez très peu d’eau. Laissez mijoter à feu couvert.
  • En fin de cuisson ajouter du tamari.
  • Servez chaud.

Carpaccio de racines de bardane et de betterave.

Recette Carpaccio de racines de Bardane et betterave

Ingrédients

  • 1 grosse racine
  • 1 betterave
  • 5 noix
  • 1CS de tamari
  • 2CS d’huile d’olive
  • 5 feuilles de pissenlit
  • 1 CS de vinaigre balsamique

Préparation

  • Brossez et lavez les racines, puis coupez les en tranche très fine de 2 mm. aidez vous d’un robot . Placez les tranches dans un saladier d’eau et de 10 à 20 cl de vinaigre blanc pour éviter l’oxydation.
  • coupez finement la betterave en tranche.
  • concassez des noix
  • lavez et coupez très finement les pissenlits
  • Dans une poêle très chaude, jetez vos racines ,couvrez.  Laisser cuire 5 min. Ensuite versez 1/2 d’eau, attention aux éclaboussure, laisser 4 min couvrez. à la fin versez 1 CS de tamari

Assemblage

  • sur une assiette disposez vos rondelles de betteraves et de racines de bardane.
  • Placez les pissenlits au milieu, ajoutez la CS de vinaigre balsamique
  • vers un filet d’huile olive
  • décorez de vos noix concassées
  • servir tiède ou froid

Autres sites web de référence:

Après votre lecture , passez voir le site de Nathalie, il y a aussi des recettes qui donne envie !

Article de Nathalie :

En randonnée

Racines de bardanes sautées accompagnées de quenelles de berce version TSAMPA

Préparation

Chez vous ou sur place, préparer un TSAMPA:

  • Faites griller de la farine avec un peu de sel. vous devriez percevoir une odeur de chataigne. Attention, c’est trés facile de bruler la farine.
  • Au moment de servir, mélangez cette poudre brune avec de l’huile d’olive et du sel.

C’est une source d’énergie rapide et digeste. Au Tibet, le tsampa est préparé avec de la farine d’orge.

  • lavez vos racines et coupez les en petits morceaux. Faites les revenirs à feu vif dans de l’huile d’olive.
  • Coupez finement les feuilles de berce. Faites les cuires dans de l’eau bouillante

la sauce

  • Préparez une sauce blanche avec de 2 CS d’huile d’olive, 1 CS  de farine, un peu d’eau de cuisson , du sel du poivre.
  • Ajoutez des feuilles de plantain ciselées pour avoir une odeur et un gout de champignon.
  • Ajustez la quantité d’eau et le temps de cuisson pour obtenir la bonne texture.

Assemblage

  • quand vos feuilles de berces sont cuites, retirez de l’eau de cuisson,  ajoutez la farine pour TSAMPA. Une pâte va se former. Ajustez les proportions eau / farine.
  • formez les quebelles. laissez les sécher.
  • Faites les cuires dans l’eau bouillante. Elles sont cuites quand elles remontent à la surface.

voici la photo de mon premier essai

 

Recette randonnée Racines de bardanes sautées et quenelles de berce

 

Comment conserver ARCTIUM LAPPA ?

Dans du vinaigre :

Pour les jeunes tiges, tendres et sans amertume.

Lacto fermentation

Un essai sera fait en lacto fermentation pour essayer de stocker des feuilles.

Les racines et pétioles sont adaptés.

La composition de la bardane

Les racines : riche en inuline, le sucre idéal pour les diabétiques. Elle renferme des sels minéraux, tanin, résine et substance antibiotique.

Les fruits :

Ils contiennent une huile grasse et un glucoside.

Se soigner naturellement avec la bardane :

Les racines de la bardane contiennent de l’inuline (un type de fibre soluble), des acides-phénols, des polyacétylènes, des flavonoïdes comme l’arctiine, et une essence aromatique.

Ces composants la rendent dépurative (nettoyante pour le sang), cholagogue (favorisant l’évacuation de la bile), diurétique (augmentant la production d’urine), diaphorétique (provocant la transpiration), laxative et antidiabétique.

Les feuilles, très amères, contiennent une lactone sesquiterpénique appelée arctiopicrine. Elles sont utilisées en cataplasme pour leurs vertus cicatrisantes et anti-infectieuses.

Le fruit contient de l’arctigénine, une substance qui est étudiée pour ses potentielles propriétés antitumorales.

Les bienfaits de la bardane incluent son action comme antibiotique grâce aux polyacétylènes, surtout présents dans la bardane fraîche. La plante est connue pour être efficace contre les infections de la peau telles que les furoncles, l’acné et certaines formes d’eczéma, ainsi que la dermatite séborrhéique infantile (croûtes de lait). Elle stimule et répare la peau et est souvent utilisée en cataplasme pour ses feuilles ou en interne pour ses racines.

En tant que diurétique et sudorifique, la bardane est considérée comme un excellent dépuratif. La racine est notamment recommandée pour traiter la goutte et les rhumatismes. De plus, elle possède des propriétés hypoglycémiantes, c’est-à-dire qu’elle peut abaisser le niveau de sucre dans le sang. Cela est dû à sa richesse en inuline, un sucre qui se transforme en lévulose plutôt qu’en glucose, ce qui est bénéfique pour les diabétiques.

La bardane a également été associée à un effet bénéfique contre les piqûres d’insectes, car le suc écrasé de la plante peut apaiser rapidement une piqûre de guêpe. Enfin, les recherches médicales s’intéressent à l’arctigénine contenue dans les fruits de la bardane pour ses propriétés antitumorales potentielles.

 

 Quelques remèdes simples à préparer

Voici quelques extraits du livre “Le Petit Larousse des Plantes Médicinales” de François Couplan.

Je tiens à souligner que :

  • Aucun livre ne peut remplacer l’avis d’un médecin. Il ne faut jamais dépasser les doses prescrites. En cas de troubles importants ou de maladie prolongée, consultez un médecin.
  • Il est essentiel d’identifier correctement une plante avant de l’utiliser. En cas de doute, consultez un phytothérapeute ou un pharmacien.
  • Les auteurs déclinent toute responsabilité concernant l’utilisation des plantes présentées dans cet ouvrage.

 

Précaution

La dessication rend la plante inerte, en pharmacie la plante est employe dans un mélange mou stabilisé.

Il est préférable de se servir de la plante fraîche.

Usage interne

 

Décoction :

60g de racine coupée, faire bouillir 10 min dans 1 l d’eau.

Boire 3 tasses par jour comme dépuratif contre les problèmes cutanés.

Usage externe

Décoction concentrée :

200 g de racine fraîche par litre pour laver la peau de l’acné, croûte de lait et furoncle.

Faites un mélange de bardane et d aunée pour calmer le prurit dartreux.

Cataplasme : faites macérer des feuilles fraiches pillées dans de l’huile d’olive. S’emploi contre les affections cutanées et ulcères.

Lotion capillaire : la racine est efficace contre la chute des cheveux. Faites une lotion en laissant macérer 100g de racine dans un demi-litre de rhum. Peut-être utiliser pour masser le cuir chevelu.

 

L’histoire de la bardane ARCTIUM LAPPA

La plante connue sous le nom de « gobô » au Japon est cultivée et vendue sur les marchés locaux.

Elle a une histoire riche, ayant servi à guérir le roi Henri III d’une affection cutanée. La bardane est célèbre pour ses vertus dans le traitement des problèmes de peau. Au XVIIe siècle, Lazare Rivière a exploré cette plante pour ses propriétés antisyphilitiques.

Alors que dans certaines régions elle est considérée comme une mauvaise herbe envahissante, au Japon et en Corée, la bardane est cultivée et respectée, connue sous les noms de Gôbo et Ueong. Elle a également été utilisée comme substitut de café après torréfaction.

En Europe, cette plante se vend à un prix élevé sur les marchés ou dans les boutiques spécialisées en macrobiotique, bien qu’elle puisse être facilement récoltée à l’état sauvage dans les terrains vagues. L’influence des quartiers asiatiques dans les grandes villes comme New York ou au Brésil a permis à la bardane de gagner en popularité et d’être plus accessible sur les marchés locaux.

 

Comment se reproduit la plante ?

Cette plante se propage par zoochorie (grâce aux animaux)

Les autres utilisations ?

L’industrie

Randonnées

Cosmétique

Pharmacie

Bibliographie

Couplan, F. (1994). Guide des plantes sauvaes commestibles et toxiques. PARIS: DELACHAUX ET NIESTLE.

François Couplan, 2002, Vivre en pleine Nature, Edition Sang de la terre, ISBN 2-86985-147-2

Les plantes par la couleur, Guide Delachaux et Niestlé, 7éme édition,2020, ISBN 978-2-603-02772-1

Plantes sauvages comestibles, François Couplan, Larousse

le régal végétal, Couplan . (s.d.). 1 le régal végétal Encyclopédie des plantes sauvages comestibles et toxique en france. Sang de la terre.

Couplan, F. (1994). Guide des plantes sauvaes commestibles et toxiques. PARIS: DELACHAUX ET NIESTLE.

COUPLAN, F. (1999). Guide des condiments et épices du monde. delachaux et niestlé.

Couplan, F. (2011). Le guide nutritionnel des plantes sauvages et cultivées. Delachaux et niestlé.

Couplan, G. D.-F. (2019). le petit larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes. LAROUSSE.

Cusine Sauvage, Couplan, Sang de le terre. (s.d.). Cuisine sauvage, accomoder mille plantes oubliées. Sang de la terre.

Déguster les plantes sauvages, F Couplan, & Couplan, F. (s.d.). Déguster les plantes sauvages. Sang de la terre.

F Couplan, G. D., & Le petit larousse des plantes médicinales. (s.d.). Le petit larousse des plantes médicinales. LAROUSSE.

F.Couplan. (2010). Plantes urbaines. Sang de la terre .

L’album des plantes et fleurs , F. Couplan. (2001). l’albim des plantes et des fleurs. Delachaux niestlé, ISBN 2-603-01212-6.

les plantes pas la couleur, Delachaux et niestlé. (2020). Les Plantes par la couleur. Delachaux et niestlé, édition 2020.

plantes sauavges comestibles, Rustica , & C.Calendula, C. L. (2023). plantes sauvages comestibles. Rustica,.

Plantes sauvages comestibles, Couplan, Larousse. (s.d.). Plantes sauvage comestible. Larousse ISBN 978-2-03-593080-4.

 

Référence pour apprendre à Reconnaître la  Bardane ARCTIUM LAPPA

 

 

 

 

[1] (Couplan F. , Le guide nutritionnel des plantes sauvages et cultivées, 2011)

[2] (Plantes sauvages comestibles, Couplan, Larousse)

[3] (Couplan F. , Guide des plantes sauvaes commestibles et toxiques, 1994)

Couplan, F. (1994). Guide des plantes sauvaes commestibles et toxiques.

 

[4] (les plantes pas la couleur, Delachaux et niestlé, 2020)

[5] P 61 (Plantes sauvages comestibles, Couplan, Larousse)

[6] P 89 (Cusine Sauvage, Couplan, Sang de le terre)

[7] P 89(Plantes sauvages comestibles, Couplan, Larousse)

[8] P 504 (Cusine Sauvage, Couplan, Sang de le terre)

[9] P 147(plantes sauavges comestibles, Rustica & C.Calendula, 2023)

[10] P226 (Déguster les plantes sauvages, F Couplan & Couplan)

Si l'article vous a plu, vous êtes libre de le partager ! ; )

En échange d'un commentaire, je vous envoi un bonus ; ) ! Merci de m'avoir lu !