You are currently viewing Comment reconnaître l’ail sauvages: Allium vineale

Comment reconnaître l’ail sauvages: Allium vineale

À travers cet article  » Comment reconnaître l’ail sauvages: Allium vineale « , je vous présente l’ail sauvage, une autre espèce un peu oublié contrairement à l’ail des ours (ALLIUM URSINUM), une plante très facile à reconnaître pour débuter et surtout multi-usage.

COMMENT RECONNAÎTRE L’AIL SAUVAGE  

comment reconnaitre l ail sauvage

Le schéma récapitulatif

minpmap ail sauvage fiche plante
dav

Famille AMARYLLIDACEES

L’ail sauvage porte le nom d’ALLIUM VINEALE, son nom français est l’ail des vignes. C’est une plante à la fois alimentaire, condimentaire et médicinale.

L’ail cultivé s’appelle ALLIUM SATIVUM

Description de l’ail sauvage, ALLIUM VINEALE

C’est une plante herbacée vivace qui mesure 50 à 80 cm de hauteur. 

Habitat : L’ai des vignes pousse en touffe sur des sols sableux. Vous pouvez le retrouver dans les prairies, aux bords des chemins en lisière de forêt. 

touffe ail sauvage lisiere foret

Les racines

C’est un bulbe ovoïde entouré de nombreuses bulbilles.

Les tiges

La tige est unique. Elle est dressée, de forme cylindrique, pleine, vert glauque (vert bleuté). Elle comporte des feuilles jusqu’à la moitié.

Les feuilles

Elles sont alternes sur la tige. Elles sont fines et allongées. Leur section est de forme cylindrique au premier abord puis en observant un peu, nous pouvons constater une forme de lune, puisqu’il y a un étroit sillon le long de la feuille.

De couleur vert glauque également

L’odeur : Au froissement, une forte odeur d’ail.

Goût : un goût d’ail piquant

une pousse d ail sauvage
section ail sauvage

Les Fleurs

Les fleurs apparaissent au mois de juin /juillet. Elles sont petites et groupées en ombelle au sommet. Il y a 6 tépales rosés.

Les fruits

Ce sont des capsules contenant 2 à 3 graines

A RETENIR

  • Tige et feuilles de forme cylindrique
  • Odeur et goût d’ail

Comment ne pas confondre l’ail des vignes avec d’autres plantes ?

Diversité et Identification des Espèces d’ail

  • Diversité en Europe : 6 dont 3 en France.
  • Identification : Selon les travaux de François Couplan, il est largement possible de confondre avec d’autres espèces du genre ALLIUM qui possèdent des feuilles cylindriques. Revanche pas de risque, ces espèces sont également comestibles.
gros plan ail des vignes

Confusions Possibles et Variétés Proches

Le poireau des vignes ALLIUM polyanthum

La ciboulette ALLIUM schoenoprasum

Quand peut-on cueillir l’ail sauvage ?

A Partir du mois de janvier jusqu’au mois d’avril.

CUISINER L’AIL SAUVAGE : UTILISATION ET RECETTES

Parties comestibles

Les bulbes :

 Il peut être cueillie toute l’année.

Les tiges et les feuilles :

Les feuilles peuvent être cueillies de février à décembre, selon les régions. Ci-dessous, les photos ont été prise un mois de janvier dans le Loiret proche d’Orléans.

Valeur nutritionnelle et recettes variées

valeur nutritionnelle ail

Les minéraux

r tableau mineraux ail sauvage

Les vitamines

r tableau des vitamines ail sauvage

Les recettes

Peut-on conserver ?

D’après les différents ouvrages, nous pourrions faire sécher et conserver dans du vinaigre. Pour la lactofermentation ça vaut le coup d’essayer puisque cela marche pour beaucoup de plantes comme le plantain et la berce.

BIENFAITS ET REMÈDES

Voici quelques extraits du livre « Le Petit Larousse des Plantes Médicinales » de François Couplan.

• Aucun livre ne peut remplacer l’avis d’un médecin. Il ne faut jamais dépasser les doses prescrites. En cas de troubles importants ou de maladie prolongée, consultez un médecin.
 • Il est essentiel d’identifier correctement une plante avant de l’utiliser. En cas de doute, consultez un phytothérapeute ou un pharmacien.
• Les auteurs déclinent toute responsabilité concernant l’utilisation des plantes présentées dans cet ouvrage.

L’ail des vignes aurait les mêmes propriétés que l’ail cultivé ALLIUM SATIVUM qui viendrait de l’espèce ALLIUM LONGICUSPIS qui pousse naturellement en Asie. Histoire raconte que les Égyptiens en donnaient cette plante qualifiée de fortifiante aux ouvriers pour les rendre plus fort. L’ail s’est avéré être un bon remède contre la peste. Les arables considéraient l’ail comme un très bon remède contre la rage, les piqures de vipère et morsures de scorpion.

L’ail est reconnu comme étant un très bon antiseptique. Il fait partie de la recette du vinaigre des quatre voleurs qui fût longtemps le seul remède pour lutter contre les épidémies dans les campagnes. Des études chinoises révèlent que les personnes mangeuses d’ail subissent moins de cancers par rapport à ceux qui en mangent occasionnellement.

Des enquêtes révèlent également que les personnes très âgées sont des mangeuses d’ails. Les feuilles d’ails des ours ont les mêmes propriétés

Bienfaits :

Les bulbes renferment glucides, des saponosides, des vitamines et des minéraux. L’ail contient des essences aromatiques comme l’alliine.

Stimulant :

Stimule le cœur, facilite la circulation et fluidifie le sang. L’ail fait également baisser le taux de cholestérol.

Faire une huile d’ail (ail émincé en macération) pour favorise notre santé cardio-vasculaire

Diurétique :

Expectorante :

L’ail est un très bon curatif contre les bronchites, grippes et infections respiratoires saisonnières.

Antiseptique :

L’alliine contenu dans l’ail possède une action antibiotique. Elle agit comme antiseptique dans le système digestif.

Vermifuge :

C’est également un très bon vermifuge.

Recettes de remèdes maison

En interne :

Décoction :

2 à 3 gousses d’ail écrasées, bouillies dans un verre d’eau (5 min) ou du lait. Comme hypotenseur.

Sirop :

Faire bouillir 50 g d’ail dans un verre d’eau. Filtrer et ajouter 50 g de sucre. Pendre 2 à 3 cuillères par jour contre les infections respiratoires.

Autre variante, faire 5 gousses, 5 cc de sucre, faire bouillir, laisser reposer 5 min, filtrer .

En alcoolature :

Ecrasez 500g d’ail puis extraire le jus

Ajoutez le même volume d’alcool à 40 %

Prendre 1 cc 2 ou 3 fois par jour pendant 10 j

En externe :

Une simple rondelle sur les problèmes de peaux comme les verrues, les dartres et les cors.

En huile ou en pommade :

Ail pilé avec de l’huile camphrée ou du saindoux contre rhumatismes, arthrite et douleur de la colonne vertébrale.

En vermifuge : faites une décoction d’ail dans du lait

Pour soulager une dent :

Faites chauffer une gousse d’ail et l’appliquer sur la dent

CULTIVER : CONSEILS POUR VOTRE POTAGER

L’ail sauvage peut être multipliée en divisant la touffe.

Bibliographie

Plantes sauvages comestibles, François Couplan, Larousse

Guide des plantes sauvages et toxiques, François Couplan – Eva Styner

Plantes sauvages comestibles, RUSTICA

Guide des condiments et épices du monde, François Couplan, Delachaux et niestlé

Déguster les plantes sauvages, François couplan , Sang de la terre

F Couplan, G. D. (s.d.). Le petit larousse des plantes méd,icinales. LAROUSSE.

Se soigner avec les plantes de nos montagnes, François Couplan, Edition Belvédère,2016

Couplan, G. D.-F. (2019). le petit larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes. LAROUSSE.

Les indispensables nature de Delachaux, Wolfgang Hensel, Delachaux et Niestlé 2019


[1]  Cuisine sauvage

[2] Livre cuisine sauvage F. Couplan, se fait aussi avec de l’ail des ours

[3] Livre cuisine sauvage F. couplan

Si l'article vous a plu, vous êtes libre de le partager ! ; )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.