You are currently viewing Bouton Noir sur la Peau : Avez-vous Pensé aux Plantes ?

Bouton Noir sur la Peau : Avez-vous Pensé aux Plantes ?

Une invasion de bouton noir sur la peau peuvent être une source de grande frustration, impactant non seulement l’apparence esthétique mais aussi la confiance en soi. Nombreuses sont les personnes qui ont essayé divers produits sans succès durable, souvent sans savoir qu’il existe des solutions naturelles efficaces comme les plantes. Un ensemble de bouton noir, également appelé comédons, sont souvent visibles sur le visage, le dos et d’autres parties du corps, créant un inconfort esthétique.

bouton noir sur la peau
photo du site Futura sciences

La difficulté à s’en débarrasser et l’impact négatif sur l’estime de soi, surtout chez les adolescents et jeunes adultes, sont des problèmes récurrents. Les plantes offrent des solutions naturelles et durables pour traiter les boutons noirs. À court terme, elles permettent une réduction visible des comédons grâce à leurs propriétés purifiantes et astringentes. À moyen terme, elles contribuent à améliorer la texture et l’éclat de la peau. À long terme, elles aident à prévenir de nouvelles éruptions cutanées et à maintenir une peau saine.

Cependant, il est crucial de bien choisir et d’utiliser correctement ces plantes pour éviter les erreurs communes. Utiliser des plantes sans connaître leurs propriétés spécifiques peut être inefficace voire contre-productif. Certaines plantes peuvent causer des réactions allergiques ou des irritations si elles ne sont pas utilisées correctement. Comprendre les causes et les solutions pour les invasions de bouton noir sur la peau est essentiel pour élaborer une stratégie efficace. Les plantes, lorsqu’elles sont bien choisies et correctement utilisées, offrent une alternative naturelle et bénéfique aux produits conventionnels souvent inefficaces.

Intégrer les plantes dans votre routine de soin de la peau pour notamment lutter contre le bouton noir sur la peau peut transformer votre approche sur les soins de son corps au quotidien. Elles vous offrent une méthode naturelle et douce pour prendre soin de votre peau. Les plantes peuvent être la solution que vous recherchiez

Comprendre un Bouton Noir, la peau et l’Utilisation des Plantes

Les groupes de bouton noir sur la peau, sont fréquents et touchent une grande partie de la population. L’acné, par exemple, apparaît chez 80 % des adolescents et 20 % des femmes, principalement à partir de la puberté. Ce phénomène est principalement dû à une surproduction de sébum (sebum), une substance grasse produite par les glandes sébacées (sebaceous glands). Le sébum, normalement bénéfique pour la peau, devient problématique lorsqu’il est produit en excès et se retrouve concentré dans les glandes, où il peut stagner et s’infecter.

bouton noir sur la peau
Photo du site Soin acné

Même à l’âge adulte, on peut être confronté à l’acné, souvent en raison de changements hormonaux. Les boutons noirs apparaissent généralement sur le visage, le dos, le torse et le cou. Le sébum sert à protéger la peau, en maintenant un pH acide d’environ 5.5 et en créant une pellicule hydratante. Cependant, se laver trop souvent peut nuire à cette barrière protectrice. Par exemple, prendre des douches matin et soir peut être excessif, alors qu’une simple toilette au gant de toilette suffit pour rester propre.

Lorsque le canal des glandes sébacées se bouche, cela forme des points noirs, appelés comédons. Sans intervention, ces points noirs peuvent s’infecter et se multiplier. Un point noir se compose de mélanine , qui bouche le conduit sébacé et peut provoquer une inflammation. La mélanine joue également un rôle crucial en protégeant notre peau contre les UV. Une autre cause possible de l’apparition des boutons noirs est l’accumulation de toxines dans l’organisme.

La peau est souvent le reflet du fonctionnement du foie, qui joue un rôle crucial dans la détoxification de l’organisme. Une mauvaise alimentation, surtout fréquente chez les jeunes, peut exacerber les problèmes de peau. Par exemple, une carence en soufre dans l’organisme peut également contribuer à l’apparition de l’acné. Une alimentation équilibrée et une hygiène de vie saine sont essentielles pour maintenir une peau en bonne santé.

Il existe des idées reçues concernant l’utilisation des plantes pour traiter les boutons noirs :

  • « Les plantes ne sont pas efficaces contre les boutons noirs. » En réalité, de nombreux livres mentionnent des remèdes alternatifs pour essayer de lutter autrement contre ces problèmes de bouton.
  • « Utiliser des plantes est compliqué et chronophage. » Avec les bonnes informations et un peu de pratique, l’utilisation des plantes peut être simple et intégrée facilement dans une routine de soins de la peau. C’est comme tout savoir, sans temps et attention, pas de résultat. En commençant avec une plante, c’est le début. La bardane par exemple est une plante très simple à reconnaitre mais, oui c’est vrai, un peu plus dur à récolter surtout la racine.

Comprendre le fonctionnement des boutons noirs et l’importance des plantes peut offrir une approche naturelle et efficace pour maintenir une peau saine et sans imperfections. Les plantes ne sont pas seulement une alternative aux produits conventionnels, mais elles peuvent également offrir des solutions durables et bénéfiques pour la santé de la peau.

·  Sébum : Substance grasse produite par les glandes sébacées pour protéger et hydrater la peau.

·  Glandes sébacées : Glandes situées dans la peau qui produisent le sébum.

·  Comédons : Points noirs formés par l’accumulation de sébum et de cellules mortes dans les pores.

·  Mélanine : Pigment responsable de la protection de la peau contre les UV

les sites consultés pour l’écriture de l’article

·  Les Comédons

·  Photo Glande Sébacée

·  La Mélanine

·  Définition, Symptômes, Évolution de l’Acné

Comment Traiter l’apparition de bouton noir sur la Peau avec des Plantes ?

La plante qui ressort des livres, c’est la pensée sauvage (Viola tricolor), connue pour ses propriétés purifiantes du sang. C’est l’une des meilleures plantes dépuratives, tout comme la fumeterre et la patience.

Il semble que l’approche du livre en phytothérapie préconise de choisir des plantes dépuratives et détoxifiantes qui contribuent à l’élimination des déchets de l’organisme. Citons : les racines de bardane (Arctium lappa), les feuilles de pensée sauvage (Viola tricolor), la racine de pissenlit (Taraxacum officinale), la racine de salsepareille (Smilax aspera), la racine et les feuilles de saponaire (Saponaria officinalis), ainsi que les feuilles de noyer et les noix (Juglans regia).

bouton noir sur la peau bardane

Pour éviter l’inflammation d’un bouton noir sur la peau, choisir une plante à action anti-inflammatoire comme le plantain (Plantago major), la camomille romaine (Chamaemelum nobile), la morelle noire (Solanum nigrum), et le souci (Calendula officinalis).

Contre la prolifération bactérienne, choisir une plante à action antiseptique et antibactérienne comme la bardane (Arctium lappa), le jus de citron (Citrus limonum), l’huile essentielle de lavande (Lavandula angustifolia), l’huile essentielle de melaleuca (Melaleuca alternifolia), l’origan (Origanum vulgare), et le souci (Calendula officinalis).

Pour résorber les lésions cutanées causées par les actions de grattage sur le visage, choisir une plante cicatrisante comme le plantain (Plantago major), l’huile de cade (Juniperus oxycedrus), la camomille romaine (Chamaemelum nobile), la carotte (Daucus carota), l’huile de jojoba (Simmondsia chinensis), l’huile essentielle de patchouli (Pogostemon cablin), le souci (Calendula officinalis), et la tomate (Lycopersicum esculentum).

Pour purifier la peau, utiliser de l’eau florale de rose rouge.

Remède : Matin et soir, prendre une dose d’oligosol de soufre en cas de carence. Pour le suc (feuilles écrasées) : broyer la plante fraîche et absorber 50g à 100g par jour.

Infusion : Faire infuser 20 à 30g de plante fraîche à 100°C. Boire 2 à 3 tasses par jour, de préférence le matin à jeun.

Décoction : Trois fois par jour, laisser macérer 50g de pensée sauvage sèche dans 1 litre d’eau pendant une heure. Porter à ébullition doucement, laisser bouillir 20 secondes, puis infuser 10 minutes. Prendre 3 tasses par jour, 30 minutes avant les repas. Cure de 1 à 2 mois à renouveler. Cette même recette peut être utilisée en lotion pour nettoyer la peau sur une compresse. Une infusion de lavande peut s’ajouter en cas de surinfection, à raison de 1 cuillère à soupe, 2 fois par jour.

Autre recette : Utiliser 10 à 20g de plantes sèches. Boire 2 à 3 tasses par jour, de préférence le matin à jeun.

Sirop : Faire avec 60g de fleurs fraîches dans 1 litre d’eau à 100°C. Laisser réduire à feu doux pendant 6 heures jusqu’à épaississement du liquide. Ajouter 300g de sucre et faire fondre. Posologie : Prendre 2 à 4 cuillères à soupe par jour, de préférence le matin à jeun.

Pour détoxifier le corps avec la bardane : Faire bouillir 2 cuillères à soupe de racine sèche dans 1 litre d’eau pendant 3 minutes. Boire une tasse toutes les 2 heures en dehors des repas pendant 2 semaines.

Avec le noyer : Infuser des feuilles de noyer (cueillies en juin), mettre 1 cuillère à café de feuilles coupées dans l’eau bouillante, laisser infuser rapidement.

Eau-de-vie à base de noix : Couper 20 noix vertes en 4, les couvrir d’eau-de-vie de grain, laisser un espace de 3 doigts entre la surface et les premières noix. Placer la bouteille au soleil pendant 14 jours à 4 semaines. Prendre une cuillère à café selon les besoins.

Liqueur : Utiliser 20 noix vertes, 3 clous de girofle, de l’écorce de cannelle, un morceau de gousse de vanille, le zeste d’une demi-orange non traitée. Faire bouillir avec 500g de sucre dans 25cl d’eau et verser sur l’eau-de-vie précédente.

La fumeterre : Faire infuser 1 cuillère à soupe de plante sèche, ou 3 branches fleuries dans 1 litre d’eau pendant 3 minutes. Assaisonner avec du miel. [Référence : P111, Sauvages et Médicinales, Marie-Claude Paume, Edisud, ISBN 978-2-7449-0663-3]

Avec la patience : Utiliser un litre de bon vin rouge, 1 cuillère à soupe de racine de patience, une petite bâton de réglisse fendue, boucher la bouteille. Faire macérer une semaine, filtrer et boire un verre au début du repas midi et soir. [Référence : P186, Sauvages et Médicinales, Marie-Claude Paume, Edisud, ISBN 978-2-7449-0663-3]

Je ne trouve pas ce que je cherche

Oui mais moi …

  1. « Je suis allergique à certaines plantes. »
    • Il est essentiel de connaître ses allergies avant d’utiliser toute plante médicinale. Si vous avez des allergies connues, consultez un professionnel de la santé ou un herboriste avant d’essayer une nouvelle plante. Optez pour des alternatives sûres comme la camomille (Matricaria chamomilla), réputée pour sa douceur sur les peaux sensibles.
  2. « Les résultats sont trop lents. »
    • La patience est souvent de mise lorsqu’on explore les traitements naturels. Pour ceux cherchant des résultats plus rapides, il existe des compléments alimentaires spécifiquement formulés pour améliorer la santé de la peau. Ces produits peuvent accélérer les effets des plantes tout en offrant une solution adaptée à un style de vie moderne et actif.

Solutions :

  • Alternatives à la bardane et au thym pour les peaux sensibles :
    • La camomille (Matricaria chamomilla) : Apaisante et anti-inflammatoire, idéale pour les peaux sensibles et sujettes aux irritations.
    • Le calendula (Calendula officinalis) : Favorise la cicatrisation et réduit l’inflammation, parfait pour les peaux sujettes aux rougeurs.
  • Compléments alimentaires pour améliorer la santé de la peau :
    • Les compléments à base de zinc, de vitamine A et de vitamine E peuvent soutenir la santé de la peau de l’intérieur, favorisant ainsi une peau plus claire et éclatante.

Sujets connexes :

C’est à vous !

Notez vos questions dans les commentaires.
Je prends le temps de vous écrire chaque semaine.
Partagez vos recettes, je suis trés curieux et gourmand

A bientôt

christopher massuchetti

Christopher Massuchetti

Le blog des plantes sauvages.com

Bibliographie et références

Les liens renvoient vers des articles ou vers des liens d’affiliation

Couplan, G. D.-F. (2019). Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes. LAROUSSE, page 889.

Dr Jacques Labescat (s.d.). L’ordonnance verte. Édition Ulmer, page 41, ISBN 978-2-84138-893-6.

Couplan, G. D. (s.d.). Le petit Larousse des plantes médicinales. LAROUSSE, page 373.

Maria Treben (s.d.). La santé à la pharmacie du bon dieu. Édition Ennsthaler, page 85, ISBN 978-3-85068-795-9.

Si l'article vous a plu, vous êtes libre de le partager ! ; )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.